En 2020, environ 120 millions de personnes dans l’UE vivront avec un certain degré de handicap. L’UE a rattrapé son retard grâce à la loi européenne sur l’accessibilité, qui a été conçue pour rendre un certain nombre de produits et de services plus accessibles. La valeur des technologies d’assistance dans le monde étant estimée à 23 milliards d’euros d’ici 2024, il n’est pas surprenant que de plus en plus de jeunes entreprises se lancent dans les technologies pour personnes handicapées.

Voici un top 3 de jeunes entreprises de l’UE qui soutiennent les personnes handicapées.

Wandercraft a pour mission d’aider les personnes handicapées à marcher à nouveau grâce à son exosquelette autonome. Fondée à Paris, en 2012, Wandercraft a conçu son exosquelette Atalante pour les patients souffrant d’un handicap locomoteur résultant d’une lésion de la moelle épinière, d’une maladie neuromusculaire ou d’un accident vasculaire cérébral. Atalante est un exosquelette robotisé, auto-équilibré, mains libres, pour les membres inférieurs, qui peut être utilisé dans les établissements de santé pour la rééducation de la marche. Il est facile à utiliser car les patients n’ont pas besoin d’apprendre à s’équilibrer avec des béquilles, ce qui rend la marche et l’exécution des tâches de la vie quotidienne presque immédiates. Depuis 2013, Wandercraft a levé un total de 20 millions d’euros avec son dernier financement de série B en novembre 2017, en tirant 15 millions d’euros dans un tour de table mené par XAnge Capital, Idinvest Partners, Bpifrance, Innovation Capital et Cemag Invest.

Be my eyes est une application gratuite qui met en relation des personnes aveugles et malvoyantes avec des bénévoles et des entreprises voyantes. L’application, créée au Danemark en 2015, établit une connexion vidéo en direct entre les utilisateurs aveugles et malvoyants et les bénévoles et représentants d’entreprises voyants. Be my Eyes a été fondée par Hans Jørgen Wiberg, un artisan danois du meuble, qui est lui-même malvoyant. Wiberg savait que les personnes aveugles ou malvoyantes avaient souvent besoin d’un peu d’aide pour résoudre les tâches quotidiennes. Ce n’est que lorsqu’un ami aveugle lui a dit qu’il utilisait les appels vidéo pour communiquer avec sa famille et ses amis, qui pouvaient l’aider dans ces tâches, que Hans Jørgen a eu l’idée de Be My Eyes. Il a ensuite fondé Be My Eyes, en utilisant un réseau de volontaires voyants qui s’est depuis étendu à 3 millions de personnes. Il s’est depuis associé à des entreprises mondiales comme Moovit et Clearblue, et fait partie de l’assistance clientèle de Microsoft et Google.

Pedius est une application mobile qui permet aux sourds et aux malentendants de passer des appels téléphoniques. Utilisant une technologie avancée de reconnaissance vocale, cette application permet aux personnes sourdes de passer des appels téléphoniques privés en temps réel sur des appareils iPhone ou Android.  Une fois l’application téléchargée, l’utilisateur peut écrire un message et Pedius le lira au contact sélectionné en utilisant une voix artificielle, ou l’utilisateur peut également utiliser sa propre voix pendant l’appel.  L’application convertira alors le message en une voix automatique et l’enverra au destinataire.  La réponse du destinataire apparaîtra instantanément à l’écran sous la forme d’un texte écrit.  Fondée à Rome en septembre 2013, la plateforme est actuellement active dans 9 pays (dont l’Italie, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne et les États-Unis) avec 6 langues différentes et plus de 13 000 utilisateurs enregistrés.  Pedius propose également des solutions commerciales pour favoriser l’intégration des travailleurs handicapés. Pedius a levé 1,4 million d’euros dans le cadre d’un financement de série A début 2017 auprès de bailleurs de fonds dont Invitalia Ventures, Principia Sgr et TIM Ventures.