Google a marqué la Journée internationale des personnes handicapées jeudi dernier avec deux annonces. L’une concernait le contrôle d’Android avec votre voix, l’autre un partenariat impliquant la technologie d’accessibilité de l’entreprise.

Utiliser l’accès vocal

Dans un article publié sur le blog de Google consacré à l’accessibilité, Tom Hume, chef de produit senior chez Google Research, parle d’une mise à jour de l’application d’accès vocal de la société. Ce logiciel permet aux utilisateurs de naviguer sur leur smartphone en mode mains libres, en utilisant uniquement leur voix. La technologie est largement similaire à la commande vocale d’Apple, introduite l’année dernière sur iOS 13 et macOS Catalina. La version d’Apple a également la possibilité de choisir entre des étiquettes ou des numéros – ou les deux si l’utilisateur le souhaite.

« L’accès vocal a été conçu pour et avec les personnes souffrant de handicaps moteurs (comme la SLA, les lésions de la moelle épinière ou l’arthrite) », a déclaré M. Hume. « Mais il est également utile pour toute personne souffrant d’un handicap temporaire, comme un bras cassé, ou dont les mains sont occupées d’une autre manière, comme si elle est en train de cuisiner ».

La mise à jour encore en phase de bêta, écrit Hume, permet aux utilisateurs d’appeler des étiquettes au lieu de numéros. En outre, Google a ajouté des commandes au vocabulaire de Voice Access afin que les utilisateurs puissent parler plus naturellement. Il est désormais possible de dire simplement à l’application de « rechercher des chatons » au lieu de la commande plus programmatique « tapez recherche de chatons ».

Un pôle dédié à la vie en autonomie

Pour la deuxième annonce, Google a publié un essai de Ryan Carroll, résident de Champion’s Place. Carroll a eu des crises d’épilepsie dans sa jeunesse, ce qui a entraîné plus d’une centaine d’opérations et l’ablation de la moitié de son cerveau. Il a « rêvé de pouvoir vivre seul » pendant de nombreuses années jusqu’à ce qu’il trouve une opportunité avec Champions Place. Située à Roswell, en Géorgie, dans la banlieue d’Atlanta, Champions Place est une première : un centre de vie assistée spécialement conçu pour permettre à de jeunes adultes handicapés physiques de vivre aussi indépendamment que possible.

Champions Place fournit aux résidents des vêtements accessibles de la ligne Adaptive de Tommy Hilfiger. Les résidents agissent également comme une sorte d’incubateur pour développer et tester les nouvelles technologies d’assistance de Google. Pour sa part, Carroll utilise un Pixelbook et un Nest Hub Max pour rester en contact avec ses proches via Google Meet, ainsi que YouTube TV via Chromecast pour suivre ses émissions de télévision préférées.

« Pour de nombreux jeunes adultes, quitter le domicile de leurs parents et devenir indépendant est considéré comme un rite de passage », a-t-il déclaré. « Champions Place s’est associé à des entreprises comme Google et Tommy Hilfiger pour rendre ce rite de passage accessible à plus de gens comme moi ».